fontsizedown
fontsizeup
0 réaction

Voyage Fédération JANVIER 2013 aux Canaries Iles Fortunées par André PATEFFOZ compte-rendu et photorama



Sur Ténérife, Santa Cruz de Ténérife autre grande ville des Canaries avec ses 200.000 habitants, ses maisons aux balcons de toute beauté en bois vernis donnant soit sur les rues soit dans des patios, ville toute aussi animée que sa voisine de Gran Canaria. Il faut noter la propreté de toutes les villes et régions que nous avons visitées, et aussi la bonne qualité du réseau routier, et là, un merci aux fonds européens. C’est ici que nous sommes arrivés le premier jour et de là que nous partîmes le lendemain. Le clou de la visite de l’ile est certainement cette ascension en direction du Pic du Téidé culminant à 3.700 mètres d’altitude, le plus haut sommet d’Espagne et parc national. Notre montée s’arrêta au niveau de la caldeira (caldeira = partie qui s’est effondrée et écoulée sous le poids des laves lors d’une éruption) qui est tout de même à plus de 2.000 mètres d’altitude. Sa principale éruption daterait du XVIII° siècle , une plus modeste eut lieu en 1909. L’aspect général est un immense cirque dans une sorte de décor lunaire avec des flots de lave solidifiée composée de basalte, de pierre ponce, et d’aussi d’obsidienne ;

Notre croisière s’arrêta ici à Santa Cruz de Ténérife, une semaine de ciel bleu, de températures très douces, de découvertes, une semaine à mettre entre parenthèses dans notre hiver particulièrement tristounet ainsi que dans un environnement de nouvelles économiques, sociales, sociétales qui ne sont pas particulièrement enthousiasmantes. Mais ainsi va la vie, prenons le bon côté des choses.

Encore quelques mots pour information sur nos déplacements aériens :
à l’aller : départ de Roissy 3, vol d’environ quatre heures, Cie EuropeAirpost pratiquant l’acheminement du courrier et aussi de passagers, accueil très aimable à bord, petit déjeuner complet offert ;

au retour : arrivée à Orly sud, vol de 3h. 30, par Transavia, filiale low cost d’Air France KLM, accueil à bord frais, collation de midi un sandwich « malebouffe » moyennant finances.

Mais toujours prêts à repartir... dans la mesure de nos moyens.

André et Josette Pateffoz