fontsizedown
fontsizeup
0 réaction

AMICALE MORBIHANNAISE notre sortie au LAC DE GUERLEDAN

Voyage insolite au fond du LAC DE GUERLEDAN

La vidange complète du LAC de GUERLEDAN, la dernière datant de 1985, nous a donné l’occasion d’organiser une promenade exceptionnelle dans un paysage insolite. Une visite aux Forges DE SALLE a complété notre journée

VOYAGE INSOLITE AU FOND DU LAC DE GUERLEDAN
Le plus grand lac artificiel de Bretagne, aux frontières des Côtes d’Armor et du Morbihan a ouvert grand ses vannes pour une vidange totale, la dernière datant de 1985. C’est-à-dire si l’évènement est exceptionnel et mérite un détour. Un lac vidé de son eau, rien de plus banal ? Non, Guerlédan, c’est plus que cela. Guerlédan, c’est une vallée engloutie, un paysage lunaire, des arbres fantomatiques, une terre craquelée, une vie figée dans le temps.
Chantier Super-technique :
45 mètres de haut, 206 mètres de long et 33.5 mètres de large à sa base, le barrage hydroélectrique subit un check-up complet de 4 millions d’euros. Ce chantier exceptionnel aura duré six mois à fin octobre, début de remplissage.
Au fur et à mesure de la baisse de l’eau, seront d’abord inspectées les parties hautes du barrage puis les bases, et l’étanchéité reprise. Les grilles des prises d’eau des groupes hydroélectriques feront l’objet de maintenance et les vannes de vidange seront changées…
Les progrès technologiques vont permettre de créer « un batardeau pérenne » : - C’est une sorte de porte de 2.70 m par 2.70 m – ce système pourra être plaqué contre les conduits de fond par des plongeurs afin que les techniciens puissent travailler au sec derrière. Peut-être la fin des vidanges ?
A Quoi sert ce barrage ?
L’eau acheminée vers les quatre groupes de production d’électricité génère un courant électrique de 63000 V transporté dans le réseau RTE.
Le lac est aussi un énorme réservoir qui alimente en eau potable « 40 à 50 % des habitants du Morbihan ».
Il régule aussi les crues du Blavet et amortit ces dernières pour limiter les inondations en aval.
Visite :
Par une belle journée ensoleillée de fin septembre nous avons d’abord une vue large d’une vallée au fond de laquelle ne coule plus qu’un mince filet d’eau. La nature commence à repousser, et des plantes aux couleurs d’automne tapissent la vasière de fond, modifiant l’aspect « lunaire » des premiers mois de la vidange.
Ensuite notre guide nous a amené en toute sécurité jusqu’au fond du Lac (dénivelé de l’ordre de 300m), cette vallée engloutie ou nous approchons les ruines de la maison éclusière, les arbres au tronc a l’aspect calciné, les restes d’un vieux canot.

Après 1h30 de de visite, nous déjeunons agréablement au restaurant « Merlin les pieds dans l’eau » avec vue sur le Lac.

L’après-midi nous visitons les FORGES DE SALLE : Niché dans un vallon au cœur de la forêt de QUENECAN, il s’agit d’un ancien village sidérurgique qui témoigne encore de manière remarquable du passé industriel florissant de la Bretagne. L’activité des forges s’est arrêtée en 1877, mais le village a continué à vivre et est entièrement restauré.
Le logis du maître des forges, l’école, la chapelle, la forge, le pressoir, le four à pain……. Sont le témoignage d’une vie ouvrière des 18 me – 19 me siècles.

Durant le trajet retour, une participante nous a offert quelques chansons.
Beau temps, bon repas, belle ambiance, cette journée a été très appréciée des participants



Portfolio


Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour agrandissement et diaporama