fontsizedown
fontsizeup
0 réaction


Amicale St-Germain-en-Laye Edito n°15 tous nos voeux à la MPLCL Sous la plume de son président, le Conseil d’administration de

Edito n°15 - tous nos voeux à la MPLCL

Edito n°15 tous nos voeux à la MPLCL

__0__

Chers amicalistes,

Sous la plume de son président, le Conseil d’administration de votre amicale vient vous présenter tous ses vœux de joie, bonheur et santé pour l’année qui s’annonce

Malheureusement, en avançant dans l’âge, la santé n’est pas toujours au rendez-vous et, pour la retrouver, elle occasionne des frais de plus en plus élevés. Aussi, est-il indispensable d’avoir une bonne complémentaire, couvrant notamment les dépassements d’honoraires, suppléments à payer bien souvent aux praticiens pour bénéficier d’une médecine de qualité. Néanmoins, le coût de la complémentaire santé ne doit pas être prohibitif par rapport au montant des retraites et rester accessible à tous.

Beaucoup de retraités du Crédit lyonnais sont adhérents de la Mutuelle du personnel LCL pour qui la solidarité intergénérationnelle n’est pas un vain mot. Le découpage par tranches d’âges conduit le retraité à payer une cotisation plus élevé que le jeune embauché ou que pour les enfants. Toutefois, l’ensemble des cotisations payées par les retraités reste inférieur au montant des prestations médicales qui leur sont remboursées et inversement chez les adhérents plus jeunes, la totalité des cotisations est supérieure aux décaissements.

La future entrée en application d’un régime obligatoire de complémentaire santé pour le personnel LCL en activité risque de remettre en cause cet équilibre. Le 1er mars 2011 près de la moitié des adhérents, 23 500 sur 49 000, devrait quitter la MPLCL pour rejoindre la CNP/Aprionis, l’organisme chargé de la gestion du nouveau régime. A partir de cette date la majorité des adhérents de la Mutuelle seraient alors des retraités, le devenir de la MPLCL peut paraitre préoccupant.

Son président lors d’un récent entretien s’est voulu rassurant :

  • les fonds propres sont, à fin 2009, supérieurs à 32 000 KF,
  • sur les bases actuelles la nouvelle situation entrainerait, en année pleine, une différence négative entre les cotisations perçues et les prestations versées de l’ordre de 1 500 KF, couverte presque intégralement par les produits financiers et les produits de placements (référence exercice 2009).

Même si les courriers que vous avez reçus ont pu éveiller des craintes, la pérennité de la Mutuelle semble assurée pour de nombreuses années. Pourquoi ne pas ajouter dans les vœux 2010 : longue vie…..

A très bientôt se retrouver pour tirer les rois, le 20 janvier 2011 si le temps le permet (courrier par ailleurs).


Pierre LEFEUVRE,
Président

Téléchargez pdf/2010_edito_4-me_tr_st_germain.pdf