AMICALE DE ROUBAIX - EGLISE ST JOSEPH ROUBAIX - VISITE GUIDEE

Compte-rendu et photos

Nous étions 21, ce jeudi 16 Septembre 2021, à nous retrouver à la porte de l’ Église St Joseph à Roubaix où nous attendait notre guide/conférencière Anne DUQUESNNE.

L’Eglise St Joseph, bâtiment classé, a été rouverte au culte et à la visite en Avril dernier après 6 ans et 8 M€ de travaux de restauration

Dans un premier temps, Anne nous installe au fond de l’église pour nous donner une vue d’ensemble de cet édifice entièrement peint, un des rares en France. Elle nous raconte son histoire.

Au XIXe siècle, Roubaix est en pleine expansion industrielle puisque la ville passe de 8 000 habitants en 1800 à plus de 125 000 cent ans plus tard. Les quartiers ouvriers avec leurs courées poussent comme des champignons.
La population est en grande partie néerlandophone et le patronat régit la vie des ouvriers en imposant le respect des valeurs du travail et de la religion.
Il est décidé de construire une nouvelle église au nord de la ville, entre le canal de Roubaix et la rue de l’Alma.

La nouvelle église sera construite sur un terrain mis à disposition par la Famille LEFEBVRE, industriels installés à proximité. Elle sera dédié à St Joseph, patron des charpentiers et des ouvriers. Elle est édifiée dans le style néogothique suivant les plans de l’architecte belge : le baron Jean-Baptiste BETHUNE. La première pierre est posée le 06 Août 1876 ; l’église est consacrée le 10 Novembre 1878. Elle sera ensuite dotée d’un presbytère et maison des vicaires, d’une salle de réunion, patronage catholique, d’une bourloire (jeu de boules traditionnel) et de 2 écoles pour filles et garçons. A noter que l’école est toujours en fonction.

LE STYLE néogothique, né au 18e siècle en Angleterre, est caractérisé par un engouement pour le Moyen Age et les arts décoratifs. En France, l’architecte Eugène Viollet-le-Duc contribue, grandement, à la diffusion de ce courant artistique. L’architecte Jean-Baptiste BETHUNE (1821-1894) devient le principal promoteur de ce nouveau style en Belgique. Il contribue et crée de nombreux travaux aussi bien en Belgique qu’en France ; à Roubaix, l’église St Joseph et le Couvent des Clarisses sont de précieux témoins de son art.

L’ ÉGLISE, l’extérieur affiche une franche austérité combinant la brique, majoritaire, avec des éléments en pierre de Tournai. La façade, sans parvis, est rigoureusement alignée sur la rue. A l’intérieur, l’abondance de décors est spectaculaire, ceux-ci occupe la moindre surface disponible.

LA NEF. Les murs d’ allèges des fenêtres hautes dissimulent les charpentes des collatéraux et forment un long bandeau continue. Celui-ci fournit la surface idéale pour la représentation de près de 150 personnages : saints, Hommes et Femmes ayant vécu entre le 1er et le 17e siècle, martyrs, grands personnages de l’ église, etc…
Les vitraux sont l’œuvre de l’atelier Stalins et Janssens d’Anvers. Les 14 fenêtres hautes présentent 8 saints et 8 saintes de France, certains locaux.

LES COLLATÉRAUX. Présentent une grande baie en tiers-point comportant 3 fenêtres en lancettes et charpentes lambrissées sur croisée d’ogives.
Au sud : la chapelle Notre Dame de Lourdes. Au nord : les fonds baptismaux.
Dans le bas-côté nord la statue de Notre-Dame de l’Usine est le symbole de la confrérie du même nom qui veillent au respect de la journée chômée du Dimanche et à l’organisation des fêtes chrétiennes au sein des usines !!

LE TRANSEPT, peu saillant, permet le prolongement de la profusion de décors de la nef. Les pignons reçoivent de prestigieuses verrières surmontant les autels. Dans le croisillon sud se trouve l’autel de Notre-Dame-du-Bon-Secours, il est dominé par le vitrail du Rosaire. Réalisées en verre soufflé, ces verrières sont primées lors de l’exposition universelle de Paris en 1889.

LE CHŒUR se compose de deux travées droites puis d’une abside à 5 pans. Les vitraux représente l’Apparition du Sacré-Cœur à Marguerite-Marie Alacoque religieuse du 17e siècle.
En dessous l’autel du Sacré-Cœur financé par la famille WIBAUX (industriels).
Les portes de chêne sculptées donnent accès à l’escalier du clocher, à la catéchèse, à la salle des enfants de chœur, elles sont l’œuvre du sculpteur Franz Vermeylen.
L’autel de Sainte Anne (Mère de Marie) est dessiné en 1892 par le célèbre architecte lillois Louis-Marie Cordonnier.
Dans la travée centrale, côté sud, St Joseph est peint au centre des roubaisiens du 19e siècle.
Au sol, 4 panneaux de mosaïque exposent des médaillons contenant les attributs de St Joseph : rappel de son ascendance royale avec le Roi David, des références à son métier et les outils du charpentier.
Offerts par la Famille LEFBVRE, qui avait déjà donné les terrains, les vitraux du chœur ont été réalisés dans l’atelier parisien de Claudius LAVERGNE, chaque verrière surmonte une scène de la vie de Joseph.
Le maître autel est l’œuvre de Petrus PEETERS. Dédié à St Joseph il offre une représentation des 3 mystères du saint : le mariage du saint, patron des familles chrétiennes, au centre la mort de St Joseph, patron de la « bonne mort », à droite son atelier à Nazareth car il est le patron des menuisiers.

Notre visite prend fin. Nous en avons « pris plein les yeux » : architecture, mobilier, peintures et vitraux, tout concourt à un programme iconographique complexe et cohérent. L’ensemble constitue un écrin liturgique à destination d’une population très pieuse et à l’achèvement d’un siècle marqué par le retour de la religion catholique.

A la sortie de l’église le contraste est violent, si nous sommes toujours dans un quartier populaire,
la religion catholique n’y est plus dominante. Au cœur du quartier de l’Alma Gare, St Joseph se situe aux portes de l’Union, à la croisée de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos. L’Union est l’un des grands projets urbains en France.
Porté par la MEL de Lille, en lien avec les 3 communes, l’aménagement est confié à la Société d’économie mixte Ville Renouvelée. Le projet consiste à transformer un site industriel en éco quartier où se côtoieront logements, commerces, entreprises, équipements publics et espaces verts.
L’ église St Joseph bénéficiera du dynamisme de ce nouveau quartier."

Nous nous quittons encore émerveillés et nous donnons rendez-vous pour une autre visite.
Compte rendu Claude-Hélène BERNARD - Septembre 2021 - Photos Claude-Hélène et Christian -
Découvrez quelques photos dans le portfolio.

Pour continuer votre visite quelques adresses  :
https://www.francetvinfo.fr/culture...
https://www.orgue-en-france.org/liv...



Portfolio


Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour agrandissement et diaporama




Information icon.svg Cliquez sur le lien
  • AMICALE DE ROUBAIX - EGLISE ST JOSEPH ROUBAIX - VISITE GUIDEE
    4 octobre 2021, par Jean-Pierre Hoste

    Excellent reportage qui ne peut laisser indifférent un vieux roubaisien !
    Merci Claude-Hélène